Vie communautaire

Récréation

C’est un besoin fondamental que celui de se recréer. On le retrouve particulièrement dans notre monastère avec les récréations quotidiennes, lieu de libres échanges, temps fraternels de détente dans la simplicité et la joie, cela pour renforcer la vie fraternelle et construire la communauté. L’amour fraternel est le signe, la source, le but, le climat de la prière continuelle.

© Carmel de Laval
© Carmel de Laval

Détente

Chaque jour, nous avons une demi-heure de détente personnelle. Temps de pause pour aller respirer la nature, se remplir les poumons d’air frais et les yeux des merveilles de la création… quand le temps le permet !

Et pour les plus jeunes : un peu de sport pour se maintenir en forme !

© Carmel de Laval
© Carmel de Laval

Travaux du quotidien

Bien des travaux dans une maison comme dans un monastère sont inévitables :

Entretien du monastère :
Ménages, jardinage… comptabilité… bricolage, déménagements divers…

Entretien des sœurs :
La cuisine pour nourrir le corps, la lingerie pour revêtir ce dernier, la bibliothèque pour nourrir l’intelligence et le cœur.

Soin de la liturgie :
Sacristie : préparation de tout le nécessaire pour une belle célébration de l’Eucharistie ; décoration florale selon le temps liturgique ou le saint du jour ; sans oublier les inévitables répétitions de chant pour louer le Seigneur.

Grand ménage
© Carmel de Laval
Grand ménage
© Carmel de Laval
Grand ménage
© Carmel de Laval

Jardinage

Désherber, biner, tondre, arroser, planter …

© Carmel de Laval

Grandir en communauté :

« La formation permanente est un cheminement tout au long de la vie à la fois personnel et communautaire, « qui doit conduire à la configuration au Seigneur Jésus » C’est donc un processus de conversion continue du cœur. » CO 231

Pour nourrir cette formation permanente, nous avons différentes rencontres: sessions bibliques, théologiques…, partages d’Évangile, réflexion sur notre vie au carmel

© Carmel de Laval

L’entraide fraternelle : infirmerie

Le grand âge
Une des richesses de la communauté est la diversité des âges…Ainsi nous apprenons les unes des autres. Et l’entraide n’est pas seulement dans le sens qu’on croit !
© Carmel de Laval
© Carmel de Laval
© Carmel de Laval
Nos sœurs aînées ont une sagesse et un regard sur la vie que les années leur ont enseigné, et, parfois à leur insu, elles en sont les témoins émerveillées… Témoin aussi d’une fidélité possible, d’une vie qui se donne jusqu’au bout…

C’est le temps du dépouillement jusqu’à l’abandon total. Cela ne se fait pas sans lutte, mais aussi avec des joies, jusqu’au dernier Passage, vers les mains du Père… Moment tant espéré, vers le face à Face, dans la Lumière!

Accompagner nos sœurs dans cette dernière étape est une grâce, même si cela se vit au travers de nos propres pauvretés humaines… Apprendre à regarder au-delà des apparences,  à avancer avec …lenteur et patience…un défi, à relever au quotidien !… sous le regard de Dieu.