Carmel-de-Laval


Sr Maryam de Bethléem


 

Prier avec l’icône de Maryam de Jésus Crucifié

Canonisation de la bienheureuse Mariam de Bethléem le 17 mai 2015

Voir aussi

Cette canonisation a eu lieu en l’année de la Vie Consacrée et du cinquième centenaire de la naissance de sainte Thérèse d’Avila, réformatrice du Carmel.

Mariam, digne fille de la Madre Teresa, devient la première sainte carmélite du Proche-Orient.
Les deux miracles reconnus

Qui est Mariam de Bethléem ?
Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié (1846-1878)

Mariam Baouardy naît le 5 janvier 1845 à Abellin, petit village situé entre Nazareth et le Mont Carmel.La famille Baouardy était gréco-catholique, de rite melkite et d’origine libanaise.
Orpheline à 2 ans, elle est emmenée par l’un de ses oncles en Égypte. A 13 ans on veut la marier mais elle refuse et fait le vœu de se donner totalement au Seigneur. Elle doit alors s’enfuir , et une vie d’errance commence pour elle. Ses pas l’amènent successivement à Alexandrie, Beyrouth, puis Marseille, où elle travaille comme domestique dans des familles chrétiennes. A 21 ans elle entre au Carmel de Pau et prend le Nom de Sœur Marie de Jésus Crucifié. Elle participe à la fondation du Carmel de Mangalore en Inde, puis de celui de Bethléem où elle meurt à 32 ans

Sa vie remplie d’extraordinaires grâces mystiques ne souligne qu’une chose : la fraîcheur et la simplicité de ces petits de l’Évangile en qui Dieu trouve sa joie car il peut y déployer son Amour en plénitude. Les paraboles et les cantiques qui jaillissent spontanément de son cœur ont la saveur de l’Orient et sont tout pétris de cette terre où a vécu Jésus de Nazareth

Lire aussi