Carmel-de-Laval


Service des Moniales


 
PNG - 8.9 ko

Le Service Des Moniales de France (SDM) est une association au service des abbayes et monastères féminins autonomes, dont les membres se consacrent à Dieu uniquement, dans la forme de vie contemplative qui leur est propre. Il s’adresse à l’ensemble des abbayes et monastères répartis dans les quinze Provinces Ecclésiastiques. Ces communautés, par l’adhésion de leur supérieure, après consultation de leur « chapitre conventuel » (constitué des sœurs ayant émis leurs vœux perpétuels) sont libres d’adhérer à ce Service des moniales. Quelques abbayes ou monastères ont fait le choix de ne pas en faire partie.

C’est donc un moyen que se donnent abbayes et monastères de manifester leur existence qui, de par sa nature, est silencieuse et cachée. Ce service est vécu dans le respect des différentes spiritualités.
Historique

En 1964, les supérieures des abbayes et des monastères féminins adhèrent à l’Union des Supérieures Majeures de France (USMF).
En 1966, à la demande de la Commission Épiscopale française pour les religieuses, la Commission des Religieuses Contemplatives Cloîtrées (CRCC) voit le jour.
En 1972, la CRCC devient le Service des Moniales, appellation qui correspond mieux à sa finalité et devient une association selon la loi de 1901.
En 1995, la Congrégation romaine pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique (CIVCSVA) érige par décret le Service des Moniales de France (SDM) et approuve ses statuts.

PNG - 1.2 Mo

Assemblée générale à Nevers 2011

Poissy Juin 2014... Election de la nouvelle présidente : sr Véronique, Dominicaine de Dax.

Objectifs

Le SDM se donne pour but de promouvoir dans l’Église d’aujourd’hui la vie religieuse monastique féminine, lui permettant d’exercer avec joie et fidélité son charisme propre.

Il se propose en particulier :

de procurer aux communautés des moyens de formation initiale et permanente ;
de recueillir, diffuser les informations et, par un bulletin périodique (« Lien des moniales »), de former aux questions de spiritualité monastique essentiellement ;
de faciliter toute forme de collaboration entre les communautés monastiques ;
d’entretenir des liens avec le Saint-Siège, la Conférence des Évêques de France (CEF), la Conférence des Religieux et Religieuses de France (CORREF) à laquelle le SDM est associé. La Conférence Monastique de France (CMF) – qui regroupe les abbayes et monastères masculins -, le Service National pour l’Évangélisation des Jeunes et pour les Vocations (SNEJV), et avec les moniales d’autres pays – notamment celles qui dépendent d’instances équivalentes au SDM ;
d’ouvrir les membres au dialogue œcuménique et interreligieux ;
de représenter les intérêts des moniales auprès des pouvoirs publics et de protéger leurs droits civils, économiques et sociaux.

Organisation

Une Assemblée Générale est convoquée tous les trois ans. Elle réunit des représentantes de tous les Ordres monastiques et elle élit le bureau, composé d’une représentante de chacun des Ordres. Ce bureau élit sa Présidente et sa Vice-présidente.

Des assemblées au niveau des Provinces Ecclésiastiques sont prévues pour répercuter les orientations de l’Assemblée Générale et faire grandir la communion entre toutes les communautés faisant partie du SDM. Ces assemblées élisent une représentante de Province et une suppléante qui participent à l’Assemblée Générale.

.