Carmel-de-Laval


5ème semaine de Carême avec Ste Thérèse d’Avila


 
JPEG - 108.9 ko

5° Dimanche de Carême
Dimanche 22 mars

« Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit….. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive. » Jean 12/23-26

« J’accepte d’avance, Seigneur, tous les travaux qui me viendront, et je les regarderai comme un précieux trésor puisqu’ils me permettent de vous imiter en quelque chose. Marchons ensemble, Seigneur, j’irai partout où vous irez, je passerai partout où vous passerez. Prenez, mes filles, votre part de cette Croix du Sauveur…. Aidez-le à porter le fardeau qui l’accable… » Chemin ch 28

« Comprenons clairement le peu que nous pouvons par nous-mêmes, car, sans le secours de Dieu, nous ne pouvons rien. Nous devons mettre toute notre confiance en sa miséricorde… Pensées sur l’amour de Dieu ch 3.

« Notre Seigneur ne regarde pas tant à la grandeur de nos œuvres, qu’à l’amour avec lequel nous les accomplissons. Faisons ce que nous pouvons, et sa Majesté nous aidera pour que nous puissions faire chaque jour davantage. » 7° Demeures ch 4

« Reconnaissons-nous qu’une chose est agréable à Dieu, croyons aussitôt qu’avec son secours nous pouvons l’exécuter …. Une sainte hardiesse fait croître l’humilité. Dieu vient en aide aux âmes courageuses. » Chemin ch 18

Je fais aujourd’hui un effort qui me coûte pour l’amour et le service de Jésus mon Sauveur.
------------------------------------

Lundi 23 mars

Jésus resta seul avec la femme en face de lui. Il lui demanda : « Alors, personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur ! » Jésus lui dit : « Va, et désormais ne pèche plus. » Jean 8/ 9-11

Veillez à tenir votre conscience pure : c’est là un point de la plus haute importance. Travaillez-y jusqu’à ce que vous soyez tellement résolues de ne plus offenser Dieu que vous soyez prêtes à perdre mille vies plutôt que de commettre un péché… de propos délibéré. Quant aux autres, qui donc ne les commet en grand nombre ? Chemin ch 43

Je laisse monter en moi le désir de recevoir le pardon de Jésus.
Je réfléchis comment je pourrai rendre ce désir effectif en allant recevoir le sacrement de la Réconciliation.


Mardi 24 mars

Jésus leur dit : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme, alors vous comprendrez que Moi, Je Suis, et que je ne fais rien par moi-même, mais tout ce que je dis, c’est le Père qui me l’a enseigné. » Jean 8/ 28

(

« Travailler à… rendre sa volonté conforme à celle de Dieu. C’est en cela … que consiste la plus haute perfection. …. Plus votre volonté sera conforme à celle de Dieu, plus aussi vous recevrez de lui, et plus vous serez avancées dans la voie de la perfection. … Tout notre bien consiste à nous conformer à la volonté de Dieu. 2° Demeures ch unique

Je demande à mon Dieu, dans la prière, de m’aider aujourd’hui à bien remplir mon devoir de ce jour.


Mercredi 25 mars - Fête de l’Annonciation du Seigneur

En entrant dans le monde, le Christ dit, d’après le psaume « …. Me voici, mon Dieu, je suis venu pour faire ta volonté. » Hébreux 10 / 5-7
« Marie dit : Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. Luc 1 / 38

« La véritable union peut très bien s’obtenir, avec l’aide de Notre Seigneur, quand nous nous efforçons dans ce but de n’avoir plus de volonté propre et de nous attacher à tout ce qui est exigé par la volonté de Dieu. … Oh ! Que c’est bien là l’union qu’il faut désirer ! » 5° Demeure ch. 3
« Je suis vôtre ; pour vous je suis née,
Que voulez-vous faire de moi ?
Souveraine Majesté, éternelle Sagesse,
Bonté qui vous répandez sur mon âme,…
Que voulez-vous de moi, Seigneur ?
Je suis vôtre, puisque vous m’avez créée ;
Vôtre, puisque vous me supportez ;
Vôtre, puisque vous m’avez appelée ;
Vôtre, puisque vous m’avez attendue ;
Vôtre, puisque je ne me suis pas perdue.
Que voulez-vous de moi ?....
A tout je dis oui ;
Que voulez-vous de moi ?
Là seulement je trouve la paix.
Que voulez-vous de moi ? Poésie III

Comme Jésus, avec Marie, avec Thérèse, avec une multitude de témoins….
Je dis « oui » à Dieu, en lui demandant de m’éclairer et de m’aider.


Jeudi 26 mars

« C’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur comme vous. Mais je le connais et je reste fidèle à sa parole. »
Jean 8, 54-55

Il arrive que tout à coup, Dieu donne clairement à entendre à l’âme que lui seul est vérité et qu’il ne peut mentir. Elle comprend bien alors ce que dit David dans un psaume : « Tout homme est menteur. » Dieu est une vérité qui ne peut faillir.
Pour nous conformer quelque peu à notre Dieu, il sera bon de veiller toujours avec soin à marcher selon cette vérité. Je ne dis pas seulement que nous devions éviter le mensonge, mais je dis que nous devons marcher selon la vérité devant Dieu et devant les hommes, en particulier ne point désirer que l’on nous estime meilleures que nous ne sommes.
6° Demeures

Avec Sainte Thérèse, cherchons à être vrai dans toutes nos démarches et nos actions. Demandons au Seigneur de nous aider à fuir le mensonge et à marcher sur un chemin de vérité.
--------------------------

Vendredi 27 mars

« Croyez les œuvres que je fais au nom de mon Père. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi et moi dans le Père. »

([O mon Seigneur, comme il parait bien que vous êtes le Père d’un tel Fils, et comme votre Fils manifeste bien qu’il est le Fils d’un tel Père ! Soyez-en béni à jamais !
Tenez-vous entre un tel Fils et un tel Père, et vous trouverez forcément le Saint-Esprit. Qu’il daigne embraser vos cœurs et les enchaîner par les liens tout-puissants de sa charité.
Chemin XXIX)]

Aujourd’hui, prions lentement le NOTRE PERE, en y portant toute notre attention.
Rendons grâce pour notre baptême qui a fait de nous les enfants bien aimés du Père


Samedi 28 mars

«  Ce n’était pas seulement pour la nation que Jésus allait mourir, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés. »
Jean 11, 52

O Fils du Père éternel, Jésus-Christ notre Seigneur, vrai Roi de l’univers entier : vos armes, ce sont vos cinq plaies. Et bien, tel doit être notre blason. Voulons-nous avoir son Royaume pour héritage ? Ce n’est ni par le repos, les plaisirs, les honneurs ou les richesses que nous obtiendrons ce qu’il a acheté au prix de tant de sang. Vous qui êtes d’une naissance illustre, je vous conjure pour l’amour de Dieu, ouvrez donc les yeux. Considérez que les vrais chevaliers de Jésus-Christ, les princes de son Eglise, un Saint Pierre et un Saint Paul, suivaient un autre chemin que vous. Pensez-vous par hasard qu’il doive y avoir une voie nouvelle pour nous ? Ne le croyez pas.
Fondations 10

Prions pour tous ceux qui ne connaissent pas Jésus et le salut qu’il nous offre et, par notre manière de vivre, témoignons de l’Evangile auprès de nos contemporains. Tous sont appelés au salut en Jésus-Christ.